Ulrich : “Rester humble... profiter de toutes les opportunités qui s'offrent”

Nous nous retrouvons aujourd’hui, pour vous présenter le portrait de Monji Ulrich, ingénieur en Systèmes, Réseaux et Télécommunications, diplômée de l’université de Technologie de Troyes.

Sur ses motivations pour mener des études en France

Le choix de la France pour Ulrich est motivé d’un côté sur le fait que ses parents avaient les moyens financiers pour financer ses études en France, et de l’autre côté sur la langue commune, le français, que son pays le Cameroun, un ancien territoire sous tutelle français partage avec la France.

A la fin de mon cursus de Licence, mon école ne proposait pas de continuer en Master, d’où les recherches ailleurs. Le choix s’est porté sur la France sur deux aspects, financiers et culturel. En effet, mes parents avaient la capacité financière de pouvoir m’accompagner dans mon projet d’études en France, sur tous les aspects (nutrition, scolarité, vestimentaires etc…). Aussi, la langue française n’étant pas un frein pour moi, le challenge était juste d’essayer de m’intégrer à la culture française, qui j’estime n’était pas très étrangère étant donné que le Cameroun est une ancienne colonie française.

Admission dans une école supérieure en France

Ayant obtenu une licence en Réseau et Télécommunications à l’Université des Montagnes (Udm) à Bangangté au Cameroun, Ulrich postule pour faire un cycle d’ingénieur en Systèmes, Réseaux et Télécommunications à l’Université de Technologie de Troyes, une continuité logique.

“J’ai eu un diplôme d’ingénieur en Systèmes, Réseaux et Télécommunications. C’était une continuité suite à mon diplôme de licence en Réseau et Télécommunications au Cameroun, que j’ai effectué à l’Université des Montagnes (Udm) à Bangangté, à l’Ouest du Cameroun”

Pour trouver son stage

Après plusieurs entretiens non-concluant, Ulrich décide de tenter sa chance au forum des entreprises, organisé par son université, l’UTT. Bingo, sa créativité et son ouverture d’esprit ont bien payé. Grâce à un ancien étudiant, il va réussir à décrocher très facilement un contrat de stage. Ceci souligne une fois de plus l’importance du réseautage, et la nécessité de sortir parfois de notre petit trou, et demander de l’aide à ceux qui ont fait le chemin avant nous.

“Durant un forum entreprise organisé dans mon université, je suis entré en contact avec les RHs de mon entreprise actuelle. Cela m’a permis de connaître les métiers de l’entreprise et les possibilités que je pouvais avoir. Ensuite, un ancien étudiant de ma faculté ayant fait un stage avant moi dans cette entreprise m’a mis en contact avec mon manager actuel, et le reste s’est déroulé tout seul. Avant ça, j’avais eu à passer 6 Entretiens avec d’autres entreprises, et celà n’avait pas été concluant.”

Recherche du travail

Pour son premier CDI, Ulrich n’avait pas besoin d’envoyer 50 CVs et 100 lettres de motivations, n’en parlons même pas des dossiers de compétence interminable. Ayant démontré son savoir-faire et savoir-être pendant son stage de fin d’études, son entreprise lui a naturellement proposé un CDI. Et toi, est-ce que tu t’ai rendu utile pendant ton stage?

“Je n’ai pas postulé ailleurs, le stage a débouché sur une embauche en CDI”

La situation actuelle

Par chance ou détermination, Ulrich à bien signé son premier CDI dans un domaine qui le passionné, dans un secteur qui le plait, dans une boite qu’il aime beaucoup. Ceci explique pourquoi depuis il n’as pas changé d’employeur.

“J’ai signé mon premier CDI dans le domaine que je recherchais. je suis en poste depuis 1 ans et demi dans la même entreprise et je travaille actuellement dans ce domaine”

C’est Steve Jobs qui disait “faire ce que tu aimes, et tu vas jamais travailler toutes ta vie”. On dirait que Ulrich à bien suivi les conseils de Steve Jobs.

Conseils aux jeunes en fin d’études

Épanouie dans sa vie professionnelle voir privée, Ulrich livre quelques conseils aux jeunes sur les leçons retenues de son expérience, afin de les préparer à affronter les étapes liées à la fin d’étude et à la recherche d’emploi. Espérons qu’ils t’écouteront avec beaucoup d’attention :

“Profiter de toutes les opportunités qui s’offrent, essayer de s’intégrer dans le milieu français car de là ils auront beaucoup d’informations utiles, rester humble et surtout ne pas oublier que « nous sommes des Africains »"

Un dernier mot d’Ulrich!

Ulrich, toujours reconnaissant, avant de nous quitter, il exprime sa gratitude à World like Home qui l’a parmi de s’exprimer librement, et ainsi donner des précieux conseils aux jeunes.

“Merci à ‘World like Home’ de me permettre de m’exprimer, je vous encourage vivement dans cette lancée”

World like Home te remercie aussi Ulrich, d’avoir accepté sans hésitation de jouer notre jeu. Tes conseils sont précieux pour beaucoup de jeunes encore en formation ou en recherche d’un premier CDI.

Et toi? As-tu été inspiré par le parcours d’Ulrich? Que pense-tu de ses conseils? Exprime toi maintenant à ton tour en commentaires.

A lire aussi : Hélène : “Ne lâchez rien! Battez-vous pour vos rêves!”

De nouveaux articles “Retour d’expérience” arrivent sur le forum de World like Home, alors restez connectés!

Efuet. Atem,
Président-Fondateur, CEO
World like Home

About World like Home
World like Home accompagne les étudiants étrangers dans leurs projets d’études en France. Pour en savoir plus: https://www.world-like-home.com/