Yann « ne jamais baisser les bras, quoi qu’il arrive »

ingenieur-BTP

Diplômé de l’Institut Supérieur des Matériaux du Mans (Ismans, devenu depuis Ismans-Groupe CESI) en 2016, puis de l’Institut Supérieur du Bâtiment et des Travaux Publics (ISBA TP) à Marseille en 2017, Yann est un ingénieur structures, spécialisé dans le BTP (Bâtiment et Travaux Publics). Nous allons retracer son parcours depuis l’obtention de son baccalauréat, jusqu’à son entrée dans la vie active.

Avant l’arrivée en France

Ayant obtenu son baccalauréat scientifique en 2011, Yann intègre la filière Classes Préparatoires de l’Institut Universitaire de la Côte (IUC) de Douala au Cameroun. Avant toute inscription, il s’est au préalable renseigné sur cette école supérieure, et appris que celle-ci entretenait des partenariats avec des écoles d’ingénieurs françaises. Yann souhaitait poursuivre des études d’ingénieur en France depuis ses années de lycée, alors l’IUC représentait pour lui une véritable aubaine.

Admission dans une école d’ingénieurs en France

A l’IUC, Yann est confronté à plusieurs matières scientifiques pas toujours évidentes à aborder. Cependant, il se découvre une préférence pour la mécanique des solides. En fait, il connaît déjà bien le domaine de la mécanique, plus particulièrement celui de la conception métallique, qui le passionne depuis des années. C’est ainsi qu’il décide de s’orienter vers une formation d’ingénieur structures.

“Je souhaitais devenir plus tard un ingénieur structures, car j’ai toujours apprécié le domaine de la conception et du métallique”

Heureusement pour Yann, parmi les écoles françaises accessibles depuis l’IUC, il en est une qui est spécialisée dans les structures mécaniques. Il s’agit de l’Institut Supérieur des Matériaux du Mans (Ismans). L’Ismans fait partie des Grandes Ecoles membres du consortium eurograduation access (eg@). Le consortium eg@ permet à des étudiants Africains d’intégrer de Grandes Ecoles d’Ingénieur Françaises par voie de concours.

En septembre 2012, Yann débute son année Bac+2 en Classes Préparatoires scientifiques et remplit toutes les conditions pour pouvoir se présenter au Concours eg@. Conscient de cette opportunité, il va se préparer dans l’objectif de faire partie des lauréats, et intégrer l’Ismans.

En mai 2013, Yann réussit son concours avec brio, et fait partie de la poignée d’étudiants retenus pour intégrer l’Ismans dès la rentrée suivante. Quelques mois plus tard, il rejoint les bancs de sa nouvelle école au niveau Bac+3 dans la ville Française du Mans.

rentree-universitaire

Des études à l’Ismans au stage de fin d’études

Yann poursuit ses études sans grande difficulté tout au long de son cursus à l’Ismans, ponctué notamment par de bons résultats. Parvenu en dernière année, il doit trouver un stage de fin d’études, afin de parfaire son parcours et décrocher le diplôme d’ingénieur dont il rêve depuis des années. Il se lance alors dans une chasse au stage.

“J’ai envoyé plus d’une dizaine de CV. J’étais à l’affût d’offres et je postulais beaucoup en candidature spontanée”

Au bout de quelques mois de recherche, il est retenu pour effectuer un stage chez Manitou, une entreprise spécialisée dans la construction d’engins de manutention pour le domaine agricole, BTP et industriel. Il souhaitait initialement effectuer son stage dans le domaine du génie civil. Ne trouvant pas de stage dans ce domaine particulier, il accepte la proposition faite par Manitou.

Le mastère spécialisé

Peu avant le début de son stage, dans le but de poursuivre dans son projet professionnel, Yann envisageait de poursuivre des études une fois qu’il aurait obtenu le diplôme d’ingénieur structures de l’Ismans. Il souhaitait se tourner vers le BTP et prévoyait de s’inscrire en mastère spécialisé pour obtenir ensuite un titre d’ingénieur génie civil.

Son expérience chez Manitou a été largement positive. Il s’est fait remarquer par sa curiosité et sa détermination. Cependant, l’entreprise ne disposait pas de postes ouverts à une embauche, et surtout, Yann avait finalement décidé de se tourner vers la spécialisation.

Master_sp%C3%A9cialis%C3%A9

Convaincu par son ambition d’exercer plus tard dans le domaine du BTP, Yann intègre l’Institut Supérieur du Bâtiment et des Travaux Publics (ISBA TP) à Marseille, seulement quelques mois après son stage chez Manitou et la fin de son cursus à l’Ismans.

La recherche de travail

Afin de valider son mastère spécialisé à l’ISBA TP, Yann doit de nouveau trouver un stage de fin d’études. Jouissant de la renommée de sa nouvelle école, Yann est rapidement recruté pour une nouvelle expérience de 6 mois dans une entreprise de BTP à Marseille.

A l’approche du terme du stage de Yann, l’entreprise, séduite par le fort potentiel de son stagiaire, ouvre une possibilité d’embauche à Yann.

Malgré cette opportunité certaine, Yann étudie les offres d’emploi qui lui sont proposées ailleurs. Il postule également chez diverses entreprises, par le biais des canaux existants.

recherche-emploi

“Je postulais par des candidatures spontanées, ainsi que par le biais de l’APEC et d’autres sites”

La signature du premier CDI

Pendant sa recherche d’emploi, Yann reçoit plusieurs propositions. Il a alors la possibilité de choisir l’entreprise dans laquelle il pourra débuter sa carrière. Après réflexion, il décide d’accepter la proposition d’embauche de l’entreprise dans laquelle il a effectué son dernier stage.

La situation actuelle

Depuis son embauche en 2017, Yann travaille pour la même entreprise.

Épanoui sur le plan professionnel, Yann se prépare en ce moment à passer un cap dans sa vie privée. C’est en grandes pompes, auprès des siens au Cameroun, qu’il épousera l’élue de son cœur.

marriage

Conseils

Aux “petits frères”, comme il les désigne affectueusement, il conseille vivement de…

“…mettre tout en oeuvre pour atteindre leurs objectifs de départ, et de ne jamais baisser les bras, quoi qu’il arrive!”


L’histoire de Yann vous a-t-elle inspiré? Peut-être souhaitez-vous suivre, ou avez-vous suivi un parcours similaire? Sentez-vous libres, lâchez-vous dans les commentaires !

Nota: Le prénom a été modifié, afin de préserver l’anonymat de la personne concernée.

A lire aussi : Sandra “je leur recommanderai de rester ouverts et humbles lors...”

3 Likes

Aller de l’avant mon ami! Bravo!