“Toujours garder la tête haute comme un bon soldat”


Ernest Achille TADJUIDJE

Nous nous retrouvons aujourd’hui, pour vous présenter le portrait d’Ernest Achille TADJUIDJE, chargé d’affaire-manager qui était auparavant étudiant au Collège de l’Agape, puis étudiant à l’IUC à Douala au Cameroun avant de prendre son envol pour la France où il a poursuivit ses études d’ingénieur géomètre-topographe.

Sur ses motivations pour mener des études en France

Après avoir passé deux années en classes préparatoire en spécialité Maths, Physique et Chimie à l’IUC de Douala, Ernest Achille aura éprouvé de l’intérêt pour le métier de géomètre.

“Après mes 2 années de classe préparatoire en Maths, Physique et Chimie à l’IUC (Douala, Cameroun), j’étais intéressé par le métier de géomètre. Ce métier n’étant pas très développé dans mon pays, l’idée me vient donc de chercher une école en France qui forme les ingénieurs géomètres”

A lire aussi : Étudier en France : 10 raisons pour te convaincre!

A lire aussi : Pourquoi Étudier en France?

Admission dans une école supérieure en France

Son choix de poursuivre des études d’ingénieur géomètre-topographe en France était justifié par sa passion pour le domaine de la construction, l’aménagement du territoire et le développement durable.

“J’ai décidé de faire les études d’ingénieur géomètre-topographe en France. J’ai choisi ce domaine car je suis passionné par la construction, l’aménagement du territoire et le développement durable”

Ernest Achille a été accepté à l’ESGT (École Supérieure des Géomètres et Topographes) après avoir passé le concours EGA qui est un tremplin pour les étudiants désireux d’intégrer les grandes écoles en France.

“Le concours EGA est un concours organisé dans certains pays africain (Maroc, Cameroun Burkina, etc…) qui permet aux étudiants désireux d’intégrer les grandes écoles en France de tenter leur chance. ayant réussi à ce concours, j’ai été accepté par l’ESGT.”

A lire aussi: Étudier en France : Bien choisir sa formation!

Sur son intégration

Ernest Achille a été vraisemblablement confronté à un souci de mixité de genre, ce qui à eu un lourd tribut sur son intégration au sein de l’établissement.

A lire aussi : L’intégration est impossible !

“Mon intégration en France a été assez facile, en revanche, mon intégration au sein de l’établissement a été un peu plus compliquée. En effet, le métier de géomètre en France est un métier qui n’est pas très connu en métropole comme en campagne. De ce fait, les étudiants de cet école sont le plus souvent des personnes venant des campagnes qui n’ont pas l’habitude de côtoyer les étrangers ou les personnes de couleur d’où la complexité de s’intégrer”

A lire aussi : Étudiant, réussir ton intégration! (0/7)

Pour trouver son stage

Décrocher un stage n’aura pas été chose facile pour Ernest Achille étant donné son manque d’expérience dans le domaine. Malgré cela, il sera parvenu à décrocher son stage après avoir envoyé près de 200 candidatures. Avec l’expérience de son premier stage, il a pu acquérir plus d’aisance dans le processus de recherche des stages suivants.

“Pour trouver mon stage, c’était également assez difficile surtout le premier stage. En effet, ma première année à ESGT était l’année où je découvrais en réalité le métier. Dans ma promotion il y avait des titulaires de BTS géomètre donc des personnes qui avaient déjà de l’expérience dans le métier. c’était donc compliqué pour les entreprises et cabinets de géomètre de me donner une chance. Tous les soirs après mon retour des cours j’envoyais environ 5 à 10 demandes et j’ai finalement décroché un stage au bout de 200 demandes environ. mais à partir de mon deuxième stage, ça devenait de plus en plus facile.”

A lire aussi : Trouvez un job étudiant, par où commencer?

Recherche du travail

Comme la grande majorité d’étudiants de son école, Ernest Achille à décroché son CDI un mois avant la fin de son stage de fin d’étude.

“il faut savoir que le métier de géomètre est un métier pas très connu du grand public, de plus il n’existe que trois écoles qui forment des ingénieurs géomètre dans toute la France par conséquence il y a plus de demande que d’offres. Pour ma part, j’avais signé mon CDI un mois avant de finir mon stage de fin d’étude”

Savoir valoriser ses expériences, les points clés qui ont permis à Ernest Achille de décrocher facilement son CDI.

“Ce qui m’a permis de signer mon CDI c’est d’abord l’expérience que j’avais car j’avais déjà fait trois stages dans trois entreprises différentes, en suite le fait de savoir se valoriser lors d’un entretien d’embauche”

Comme début de carrière, Achille Ernest à grimpé les échelons du métier en commençant comme technicien géomètre, le schéma classique du métier, et aujourd’hui il occupe donc le poste de chargé d’affaire/manager.

“Au début de mon contrat j’avais été recruté comme technicien géomètre comme tout ingénieur géomètre débutant. Aujourd’hui j’occupe le poste de chargé d’affaire/manager”

A lire aussi : L’entretien n’est pas un interrogatoire, c’est un échange que vous menez!

Conseils aux jeunes en fin d’études

Pour Ernest Achille, nous devons faire preuve de résilience, dépasser les difficultés et surtout faire preuve d’audace en gardant la tête haute face aux difficultés. Il invite également ses frères et sœurs qui sont venus de loin à redoubler d’efforts afin d’affirmer.

“Ne pas se laisser abattre et toujours garder la tête haute comme un bon soldat. En tant qu’étranger nous sommes obligé de travailler 2 fois plus car nous devons prouver que nous pouvons”

Un dernier mot d’Achille Ernest !

On peut retenir comme conseil d’Achille Ernest qu’il ne faut pas abandonner. En effet, n’était ce pas Nelson Mandela qui disait << Un vainqueur est un rêveur qui n’abandonne jamais >>

“Ne jamais abandonner, toujours occuper son temps et toujours tirer une leçon ou une expérience dans tous ce qu’on fait”

Et toi? as-tu été inspiré par le parcours de Achille Ernest ? Quelles leçons as-tu tirées d’une mauvaise expérience? Exprime toi maintenant à ton tour en commentaires.

A lire aussi : Sommée par un OQTF de quitter la France, Valéry prend son destin à bout de bras

Charles Tchana
Portrait Manager
World like Home

About World like Home

World like Home accompagne les étudiants étrangers dans leurs projets d’études en France. Pour en savoir plus: https://www.world-like-home.com/

2 Likes

Le chiffre 200, je voir cet chiffre un peu partout. C’est alors le chiffre magique!
Bravo soldat :wink: