“Se servir de chaque obstacle comme un tremplin”


Aude MAKEBLA

Aujourd’hui Aude MAKEBLA doublement diplômé de l’INP Génie Industriel de Grenoble et de l’Ecole Polytechnique de Yaoundé nous fait découvrir son parcours tumultueux et riche en leçons; des études supérieures en France à la recherche de stage puis à la signature de son CDI.

Sur ses motivations pour mener des études en France

Pour Aude, le choix de faire ses études en France reposait essentiellement sur les opportunités à saisir. En troisième année à L’Ecole Nationale Polytechnique de Yaoundé, Aude décide de saisir l’opportunité de venir étudier à INP Génie Industriel de Grenoble suite au conseil d’un de ses amis.

“Un ami a suivi ce parcours, et il m’en a parlé. C’était un bon moyen de consolider et donner un fil conducteur à mes acquis en filière industrielle. En gros je n’ai pas choisi le pays, mais l’opportunité.”

Admission dans une école supérieure en France

A Polytechnique Yaoundé, Aude étais en filière génie industriel. Arrivée à l’INP de Grenoble, elle choisit la filière ingénierie de la chaîne logistique, fil conducteur qu’elle cherchait.

“En France, j’ai été à Grenoble INP Génie Industriel, en filière ingénierie de la chaîne logistique. A savoir qu’au Cameroun, j’étais en filière génie industriel. Cette filière comporte une très grande diversité de disciplines, partant de l’économie à la mécanique. Dans tout cela je me sentais un peu perdue, ne sachant pas quelle orientation choisir avec toutes ces connaissances. La filière ingénierie de la chaîne logistique était donc le fil conducteur que je cherchais, là où j’utiliserais tout mon background industriel en gardant un côté analytique et une dimension stratégique.”

Pour trouver son stage

Face à l’adversité et au rejet, Aude a su garder le cap de par sa ténacité et son courage lors de ses recherches de stages. Malgré les multiples tentatives non fructueuses et le temps ne se montrant pas son allié, elle aura donc au final eu raison en décrochant haut la main le fameux sésame. Après 8 mois de recherches, elle parvient à trouver son stage.

“Là se trouve le périple de ma vie, qui n’est pas forcément l’expérience de tous, mais qui a été la mienne. En effet j’ai fait 8 mois pour trouver mon 1er stage de fin d’études. Envoyant en moyenne 3 à 5 dossiers par jour. J’ai eu plusieurs entretiens, sans aboutissement. En gros, ma recherche n’a rien donné. Mon 1er stage, je l’ai obtenu après 8 mois, en remplaçant au pied levé un autre étudiant qui s’était désisté d’un stage. A l’issue de ce stage, je n’ai pas obtenu mon diplôme. Je me suis donc remise sur le marché. Mais là j’avais de l’expérience, non seulement dans la recherche, mais aussi une expérience professionnelle. Au bout de 6 mois, avec un parcours du combattant dans les recherches, j’ai pu obtenir un nouveau stage.”

Recherche du travail

La période de stage est toujours une bonne occasion de se démarquer auprès de ses employeurs, une potentielle porte d’embauche post-stage. La pression induit par le titre de séjours et l’incapacité de son employeur à décider rapidement s’il compte là garder pour un CDI, oblige Aude à postuler ailleurs.

“L’opportunité qui devait se présenter prenait trop de temps, et j’avais la pression par rapport au prolongement de mon titre de séjour, qui nécessitait un CDI. J’ai donc commencé à postuler ailleurs.”

La recherche de stages aurait été un bon tremplin pour Aude car elle aurait acquis les rudiments et l’expérience nécessaire pour atteindre son objectif qui se conclura d’ailleurs avec succès.

“Étant déjà un requin depuis la recherche de stage, je savais sur quelles vagues surfer pour arriver à mes fins. Finalement, j’ai eu mon CDI par jobteaser.”

Le processus de recrutement pour un emploi est indéniablement un chemin de longue haleine.

“Le recrutement pour mon CDI n’était pas un ou des entretiens, mais une session de recrutement, donc j’ai vraiment eu à braver une série de tests et d’entretiens.”

Il semblerait aussi qu’Aude ait trouvé son domaine de prédilection et elle s’y accroche.

“l’agroalimentaire a toujours été mon domaine, j’y suis toujours.”

Conseils aux jeunes en fin d’études

De par son parcours et vécu, Aude à traversé un certain nombres de défis que connaît bon nombre d’étudiants. La recherche d’écoles ou d’universités ainsi que la recherche de stages, d’emplois et la pression du titre de séjour ne sont pas des étapes méconnues des jeunes étudiants. Aude a donc souhaité nous prodiguer quelques conseils avant de nous quitter : please, listen carefully and take notes :slight_smile:

“On construit son avenir soi même, il faut toujours carburer et rester en alerte. On peut rencontrer des obstacles sur son parcours, mais il ne faut pas abandonner. Se servir de chaque obstacle comme un tremplin pour se propulser!”

« se servir de chaque obstacle comme un tremplin pour se propulser » Aude nous rappelle ici que chacun de nous à la capacité de convertir ses obstacles en marches… marchons seulement…

Un dernier mot d’Aude MAKEBLA!

En parlant un peu sport, on peut retenir qu’ Aude est une vraie amatrice, surement de là que vient son mental d’acier et la force qui la propulse vers le sommet face à l’adversité.

“Anecdote: cite un sport … je l’ai déjà pratiqué! De toute ma vie je me suis essayée à différents sports, et je continue. A l’heure actuelle, je surfe entre la natation, le volley, et un autre sport individuel que je préfère taire aux âmes sensibles!”

On se demande bien quel est ce “sport si individuel” qu’Aude préfère garder pour elle ?! A chacun sa petite idée :slight_smile:

Si on doit se souvenir d’Aude, c’est bien en ces 3 mots . “Crazy Fierce Sunny”

Et toi? As-tu été inspiré par le parcours de Aude MAKEBLA ? Que pense-tu de ses conseils? Exprime toi maintenant à ton tour en commentaires.

A lire aussi : “Avoir une capacité d’adaptation et savoir se réinventer”

Charles Tchana
avec la collaboration de

Efuet. Atem,
Fondateur, CEO
World like Home

About World like Home
World like Home accompagne les étudiants étrangers dans leurs projets d’études en France. Pour en savoir plus: https://www.world-like-home.com/

3 Likes

tomber est permis, se relever est OBLIGATOIRE!

1 Like