Hélène BAKETI: "Ne lâchez rien! Battez-vous pour vos rêves!"

Nous nous retrouvons aujourd’hui, pour vous présenter le parcours académique d’Hélène BAKETI, ingénieur en matériaux, diplômée de Polytech Paris Sud. Elle a également obtenu une license en science et Technique de Le Mans Université, un M1 en Nanomatériaux de Le Mans Université et un MBA à Sorbonne University.

Sur ses motivations pour mener des études en France

Hélène a évolué au Cameroun, son pays d’origine, jusqu’au niveau Bac+3. Dès l’obtention de son baccalauréat, Hélène savait qu’elle souhaiterait effectuer une partie de son cursus supérieur à l’international.

Son parcours post-bac débute par 2 années en classes préparatoires où elle étudie l’informatique industrielle. Au cours de cette première étape, elle développe un désir d’approfondir ses connaissances aussi bien en physique qu’en simulation numérique.

“En effet cela représentait pour moi l’opportunité de pouvoir suivre un projet de sa conception à son analyse de cycle de vie”

Au cours de sa 2ème année de classes préparatoires, elle postule au concours international eg@ en 2013. Elle en sort Major, pour l’Institut Supérieur de Matériaux du Mans en abrégé ISMANS (devenue depuis ISMANS - Groupe CESI). En parallèle elle obtient une admission en 3ème année de licence scientifique de l’Université du Mans.

“Passionnée des deux majeures, je décide de suivre le double cursus”

Arrivée en France

Ayant obtenu sa licence scientifique de l’Université du Mans depuis le campus détaché à l’Institut Universitaire de la Côte à Douala - Cameroun, Hélène a l’opportunité de continuer en Master en France, directement sur le campus de l’Université du Mans, dans la ville Française éponyme. Elle a également la possibilité de continuer en 4ème année à l’ISMANS à la rentrée suivante.

Enfin, septembre 2014 arrivée en France, un choix s’impose. Soit continuer à l’ISMANS, soit poursuivre au niveau Master I à l’Université du Mans .

“ J’ai décidé d’approfondir mes connaissances en sciences physiques, de ce fait j’ai choisi l’option Master physique des nanomatériaux de l’Université du Mans.”

Parcours en France

Arrivée en France, Hélène décide d’approfondir ses connaissances en physiques. Aussi, elle a choisi l’option Master physiques des nanomatériaux à l’Université du Mans.

“ Là encore j’avais un vide, je voulais avoir les connaissances techniques mais également managériales ”

Elle apprécie grandement les recherches en laboratoire, le travail d’équipe, les logiciels de rédaction de rapports, la rigueur… Mais elle souhaite ajouter à tout cela un aspect management de projet.

“ Sur conseil de mes professeurs, j’ai postulé à plusieurs écoles d’ingénieur ”

Elle obtient une admission à l’Ecole des Mines de Douai et à Polytech Paris Sud. Avec l’ouverture aux jobs et vu le coût des études, elle choisit Polytech Paris Sud sans hésiter. En plus il y a une cerise sur le gâteau: Polytech lui a donné l’opportunité de saisir un double diplôme en management général, MBA de la Sorbonne Business School, IAE de Paris.

Stages

Premier stage, Hélène part en Pologne. Elle saisit l’opportunité offerte par Le Mans Université d’effectuer un stage à l’international, en anglais, avec rapport de stage et soutenance en anglais. Quoi de mieux pour enrichir son CV!

“ Je savais que cette expérience serait bien vue pour mes futures recherches. ”

Hélène effectue son deuxième stage au CNRS de Paris. Comment l’a-t-elle obtenu? Après plus de 50 candidatures à des offres spécifiques, elle décide d’élever le niveau en faisant des candidatures spontanées. Ayant participé à plusieurs forums de stage, elle récupère les catalogues des entreprises rencontrées. Elle bombarde de candidatures spontanées tous les responsables de ressources humaines et directeurs de start-up dans son répertoire. Le seul et unique retour est le bon! Il s’agit de celui d’un directeur de start-up qui avait besoin d’un/e stagiaire pour trouver le matériau adéquat à un projet nucléaire.

“Beau projet, belles rencontres et belles perspectives.”

Pour rechercher son stage de fin d’études, Hélène est déjà rodée. Elle commence à postuler un mois après la reprise des cours. La méthode porte ses fruits, puisqu’elle se retrouve à devoir choisir parmi 3 entreprises: Vallourec, Airbus et ArcellorMittal. Finalement, elle fera son stage de fin d’études chez Industeel/ArcelorMittal.

Recherche du travail

Dès l’entretien pour son stage de fin d’études, Hélène comprend qu’il n’y aura pas d’embauche. Cependant, pour elle, la mission est ce qu’il y a de plus important.

“ Je savais qu’avec ce type de mission et une aussi grande entreprise dans le secteur, je saurais trouver un poste à ma hauteur.”

Deux mois après le début de son stage, elle met son CV à jour, puis se lance à la recherche d’un CDI. Pas de temps à perdre! Sa détermination fournit des fruits assez rapidement.

“Je me suis focalisée sur APEC et ça a porté ses fruits, car avant même la fin de mon stage, j’avais déjà signé mon CDI”

Hélène a donc pu signer son premier contrat de travail aussi rapidement grâce à son stage de fin d’études. Le nom de l’entreprise et les missions accomplies ont été d’un grand avantage.

L’expérience des entretiens a également pesé. En effet, avant de signer ce contrat, elle a eu plusieurs contacts avec des entreprises, sans aucune suite favorable.

“Il a fallu être très patiente, et au final, je pense que ces échanges ont été une préparation au grand final ^^”

Image result for j'ai trouvé du travail

La situation actuelle

Deux ans plus tard, Hélène travaille toujours pour le même employeur et dans le même domaine.

Image result for satisfaction personnelle

Conseils aux jeunes en fin d’études

Hélène est aujourd’hui très épanouie dans sa vie professionnelle. Face aux embûches qui peuvent survenir et les ralentir dans la quête de leurs aspirations, elle encourage les plus jeunes à ne rien lâcher pour atteindre leurs rêves.

Image result for my advice to you

“Battez-vous pour vos rêves! Des barrières et des obstacles, il y en a et il y en aura toujours. Mais dans tout cela, amusez-vous aussi, car nous vivons dans un monde très stressant.”

Et vous? Avez-vous été inspiré par le parcours d’Hélène? Que pensez-vous de ses conseils? N’hésitez pas à vous exprimer en commentaires.

Commentaires à destination de World like Home

“Merci pour ce projet “World like Home”. J’espère que toute personne qui passera par cette voie aura toute l’aide dont elle aura besoin et que de bouche à oreille, chacun se sentira n’importe où, à la maison :wink:

A lire aussi : Joseph : "ne pas abandonner, donner le meilleur de soi malgré les critiques…"

De nouveaux articles “Retour d’expérience” arrivent sur le forum de World like Home, alors restez connectés!

Orel Kevin,
World like Home

About World like Home
World like Home accompagne les étudiants étrangers dans leurs projets d’études en France. Pour en savoir plus: https://www.world-like-home.com/