Étudier en France : Trouver un logement

Quand on se prépare pour un voyage dans un pays lointain, la question de logement est souvent l’une des plus grosses préoccupations. La situation peut être davantage compliquée si la délivrance de votre visa est conditionnée par le fait d’avoir un logement en France avant ton départ. Dans cette article, nous allons vous expliquer les différentes possibilités à votre disposition. Dans un des nos précédents articles, nous avons aussi mentionné que le logement prend autour de 50% des dépenses mensuelles de l’étudiant.

A lire aussi : Étudier en France : Dépenses mensuelles pour un.e étudiant.e

Plusieurs options sont à votre disposition pour vous loger pendant vos études en France. Vous aurez le choix entre un logement dans le secteur public ou dans le privé, en résidence étudiants ou en appartement, seul ou en-colocation, dans une chambre chez l’habitant ou dans un logement indépendant. Enfin, si vous connaissez quelqu’un en France, qui habite dans la même ville où vous souhaitez faire vos études, celui-ci peut vous héberger.

1. Résidences universitaires des CROUS (Centre Régional des œuvres Universitaires et Scolaires)

Les résidences CROUS sont des résidences publiques et ils sont subventionnées par l’Etat.

Avantages inconvénient
Meublée et Moins cher (400€ à Paris, 240€ en régions en moyenne) L’offre est largement inférieur à la demande
Eligible au APL Relativement petit (9-23m2 en moyenne)
Proche des universités
la vie sociale est plus riche

Réserver une chambre en résidence universitaire du CROUS

Etape 1:. Se renseigner auprès du service des relations internationales de votre établissement pour savoir s’il bénéficie d’un accord particulier avec le CROUS. Dans le cas échéant, suivre l’étape 2.

Etape 2. Identifiez le CROUS dont vous dépendez. Il y a un CROUS par académie. Il faudra bien vous adresser au CROUS de l’académie dont dépend l’établissement supérieur où vous êtes inscrit.

Etape 3:. Consultez les rubriques « logement » ou « international » du site de votre CROUS pour connaître les conditions d’attribution d’une chambre en résidence universitaire.

Etape 4. Constituer un dossier « logement international » et le déposer entre le 15 janvier et le 31 mai précédant la rentrée universitaire.

2. La cité internationale universitaire de Paris

La Fondation nationale, cité internationale universitaire de Paris (CIUP) est un vaste ensemble de résidences universitaires située dans le 14e arrondissement de Paris. Elle accueille 12 000 étudiants et chercheurs de 140 nationalités différentes. Le loyer des chambres varie en fonction de leur confort, de l’âge des occupants et de la durée du séjour.

Pour y être logé, il faut être inscrit dans un établissement de la région parisienne et préparer au moins un diplôme de niveau Master 1. Renseignez-vous sur le site de la cité internationale à la rubrique faire une demande de logement.

3. Les résidences étudiantes privées

Une bonne alternative si vous n’avez pas réussi à obtenir une chambre au CROUS. Les tarifs des résidences privées sont souvent plus élevés que ceux des CROUS mais ils restent compétitifs sur le marché du logement étudiant.

Avantages inconvénient
Meublée mais relativement plus cher que les CROUS L’offre est inférieur à la demande
Eligible au APL Les chambres sont relativement petites
Proche des universités, mais plus loin que les résidences CROUS
Plus riche :vie en collectivité, salle de sport, etc.

Des exemples à consulter: PARME, Suitétudes, Les Estudines, NEXITY Studéa, Fac-Habitat,Cardinal Campus, Néoresid, Kley, Student Factory.

4. Les foyers d’étudiants et de jeunes

Gérés par des associations, parfois religieuses, les foyers proposent des logements aux jeunes âgés en moyenne entre 18 et 25 ans. Ils peuvent être réservés aux hommes ou aux femmes ou bien être mixtes. La priorité est donnée aux jeunes travailleurs (apprentis ou en alternance) et aux étudiants en stage. Vous pouvez néanmoins faire une demande si vous êtes étudiant.e. Le prix des chambres sera moins élevé que celui des résidences privées. Comptez environ 500 euros à Paris ; 250 euros en régions. Certains foyers proposent la demi-pension.

Pour vous renseigner, vous pouvez consulter les sites de l’union nationale des maisons d’étudiants, de l’association des résidences et foyers de jeunes, de l’union nationale pour l’habitat des jeunes.

5. Les appartements privés et la colocation

Beaucoup des étudiants font le choix de louer un appartement ou un studio. Les prix sont ceux du marché de l’immobilier : comptez au minimum 800 euros à Paris et 300 euros en régions.

Avantages inconvénient
Une large gamme des propositions Plus cher
Eligible à l’ APL (en principe) Peut être très loin du campus
Possibilité d’avoir de très grands appartements Vie en collectivité quasi-inexistante sauf en coloc.
Des frais supplémentaire peuvent s’appliquer

Vous pouvez consulter les sites Se Loger ou, pour Paris uniquement, Lodgis. Pour louer un appartement auprès d’un particulier directement, consultez les annonces des sites De Particulier à Particulier ou Le Bon Coin.

Certains étudiants choisissent de louer des appartements plus grands et de faire de la colocation à plusieurs. Cela permet de partager le loyer mais aussi les frais d’électricité, de gaz et d’abonnement internet/ téléphone.

Avantages de la colocation Inconvénients de la colocation
Rencontrer des gens, la convivialité, un cercle d’amis qui s’élargit. S’adapter aux autres
Louer un appartement plus grand Le bruit
Partager les frais (electricité, menages, etc.) Définir des règles (tâches, ménage …)
Fini le laisser-aller

Trouver des annonces de colocations sur les sites appartager, roomlala, immojeune, ou la carte des colocs.

6. Les logements « chez l’habitant » ou être hébergé


© Xavier Claeys / France 3 Champagne-Ardenne

Pour quelqu’un qui a un petit budget ou qui veut juste faciliter son intégration en France (progresser en français, apprendre la cuisine français, apprends l’histoire de la France, etc.), être hébergé chez un particulier peut être une très bonne solution. C’est pratique et économique : une chambre à vous dans un appartement ou une maison, au coeur de la vie quotidienne des locaux, avec tout le confort et les équipements nécessaires. Certaines familles proposent même un loyer gratuit si vous rendez des petits services au quotidien (garde d’enfants, aide aux devoirs, cours de langue, …).

Pour vous renseigner, vous pouvez consulter les sites CoHomly, ou pour Paris uniquement, France Stay.

Les logements intergénérationnels permettent aux jeunes étudiants d’habiter avec des personnes âgées. Plusieurs associations mettent en relation des étudiants à la recherche de logement et des personnes seniors mettant à disposition une chambre dans leur logement contre une présence rassurante, généralement en soirée et la nuit. Les loyers sont modiques, voire gratuits.

Pour en savoir plus, consulter le site de l’association Ensemble 2 générations et celui du réseau CoSI (Cohabitation Solidaire Intergénérationnelle).

A lire aussi : Bien Comprends l’Attestation d’hébergement

Dans la majorité des cas, on va vous demander de présenter quelqu’un capable de se porter garant pour vous en cas d’impayés. Il faut y penser bien avant de commencer votre recherche de logement.

A lire aussi : Trouver un garant pour votre logement

Bonne chance!

Efuet. Atem
Président-Fondateur, CEO World like Home

About World like Home
World like Home accompagne les étudiants étrangers dans leurs projets d’études en France. Pour en savoir plus: https://www.world-like-home.com/

A lire aussi : Assurer son logement étudiant.e, une obligation!

2 Likes