Étudier en France : Comment obtenir son admission?

« Étudier en France : Comment obtenir son admission ?» :
image

A lire aussi: Étudier en France : Bien choisir sa formation!

Concrètement, pour obtenir son admission, dans une école supérieure, ou université Française, différentes possibilités sont envisageables. Par ailleurs, il est indispensable, de s’y prendre, suivant un certain timing (de novembre à janvier).

Quel est le timing à avoir ?
image

La mise en place, et la réussite, d’un projet d’étude en France, nécessite de faire preuve de discipline et de rigueur. En effet, il faut prendre le temps, de bien définir son projet professionnel, afin d’intégrer l’école ou l’université, proposant la formation la plus adéquate possible. De manière générale, la rentrée universitaire, en France, est le premier Lundi du mois de Septembre. Cependant, cette date est susceptible de varier, en fonction du niveau d’études, et de l’académie.
La question du timing reste néanmoins, très étroite, au processus d’admission choisi. Parmi ces processus, nous avons les trois possibilités suivantes : les concours (intégrés ou pas), l’admission via Campus France, les admissions grâce aux partenariats ou admissions directes.
Toutefois, quel que soit le choix que vous ferez, le passage et la validation de votre projet d’étude, par Campus France est une étape, obligatoire, avant toute demande de visa. Cependant, suivant que vous ayez suivi une procédure ou une autre, cette étape ne sera qu’une formalité, ou pas.

1ère Possibilité : Passer par Campus France
image

La procédure Campus France, est le principal moyen, d’intégrer une Université publique ou école supérieur Française. Celle-ci a l’avantage d’être très structurée et bien encadrée. Par ailleurs, elle convient tout à fait à une personne qui ne sait pas encore comment s’orienter. Concrètement, cette démarche se fait de la manière suivante :
• Élaboration du projet d’études
• Inscription sur le site internet du Campus France de votre pays
• Validation de votre formulaire et de vos démarches
• Paiement des frais de dossier
• Prise de rendez-vous
• Entretien de motivations
• Obtention des réponses des écoles
• Demande de visa

Notez tout de même que, cette procédure présente un inconvénient. En effet, elle limite votre choix aux établissements publics (écoles et universités), en partenariat avec Campus France.

2ème Possibilité : Faire un concours
image

Ce moyen d’admission s’adresse aux personnes, n’ayant pas peur de travailler dur, et prête à consacrer deux ou trois ans, à la construction de leur projet d’étude. En effet, que vous souhaitiez faire votre concours en passant par une école préparatoire ou pas, sachez que ceux-ci sont très sélectifs et tiennent principalement compte de vos résultats à l’examen que vous passerez.
En Afrique Centrale, et au Cameroun en particulier, vous avez l’euro graduation @ccès, les concours intégrés de prépa vogt, etc… Ces concours vous permettront de choisir, d’intégrer un ensemble d’écoles en partenariat, installées sous forme d’association, afin de promouvoir leurs formations. De manière générale, il s’agit d’écoles d’ingénieurs et ou de commerce.
Concrètement, en passant par une école préparatoire (exemple : IUC Douala, Sup prépa Yaoundé, Prépa Vogt, etc…), vous aurez deux années, pour acquérir un ensemble de connaissances et compétences, nécessaires à la réussite de votre examen. Certaines écoles sont très exigeantes, quand aux personnes qu’elles présentent à ce concours. En effet, elles ont des critères tels que : 12 de moyenne sur le cursus préparatoire, moins de 80 heures d’absences, etc… Donc, si vous choisissez d’en intégrer une, vous serez soumis devrez faire preuve de discipline et travailler. Sinon, il est possible de présenter le concours en s’inscrivant comme candidat libre, après un niveau supérieur ou égal à une deuxième année universitaire. Notez tout de même que, les personnes issues de classes préparatoires, sont prioritaires, par rapport aux personnes venant de l’université.

3ème possibilité : Jouir d’un partenariat ou d’une admission directe
image

Ici, deux formes d’admissions complémentaires, s’offrent comme possibilité. La première, est celle via un partenariat, et la seconde est en admission directe. L’admission via un partenariat, est principalement destinée à l’obtention d’un double diplôme. En effet, ici, vous effectuerez une partie de vos études dans votre pays d’origine, sous statut d’étudiant d’une école française (dans la plupart des cas). Puis, au terme de deux ou trois ans, vous pourrez rejoindre votre école sur le territoire français. Elle présente comme avantage, le fait que votre diplôme jouisse d’une double reconnaissance. Au Cameroun, nous avons par exemple l’école polytechnique, en partenariat avec d’autres écoles d’ingénieurs françaises, l’IUC qui propose d’obtenir une licence de l’université du Maine, ou d’intégrer l’école polytechnique de Nancy (ex-ESSTIN), etc… Pour bénéficier de ce processus, il vous suffit d’intégrer une école ayant un tel cursus, puis de remplir les conditions nécessaires à votre admission (résultats scolaires, assiduité, etc…).

A lire aussi : Trouver ton école? Rien de sorcier, Diplomeo existe!

Sinon, vous pouvez tenter une amission directe, en contactant une école ou université, qui étudiera votre dossier, puis vous admettra ou pas. Cette procédure à l’avantage de vous permettre de suivre le parcours que vous désirez, en intégrant l’école de votre choix.

Cet article vous a plu ? Alors aimez, partagez et commentez. Il ne vous plait pas ? Commentez quand-même.

HABIB

A lire aussi : Étudier en France : “Que faire, après avoir eu son admission?”

2 Likes

Le timing si je pensais plutôt a "quand est-ce que je dois commencer la recherche d’admission dans telle ou telle établissement? Il faut être bcp plus concrète pour que les lecteurs puisse savoir a quelle moment il/elle dois engager telle ou telle procédure…

C’est un séries il faut toujours indiqué le lien vers l’article précédent et finir avec l’idée du prochaine!

Je suis tout à fait d’accord avec toi. C’est la raison pour laquelle, je donne la date de rentrée dans les écoles. Puis, dans le texte, suivant le cas, je précise qu’il faille soit dans la même année, soit beaucoup plus tôt.

1 Like