Etudier en France: Comment financer ses études ? ( 1/3 Les Bourses )

Pour les étudiants étrangers, il y a plusieurs moyens pour financer ses études. Un de ces moyens est l’obtention d’une bourse. Cependant, les institutions susceptibles de financer les étudiants sont très sélectives. Le nombre de postulants dépassent largement les places et les moyens disponibles. Il faut avoir un dossier très bien solide car ce sont des bourses d’excellence.

A lire aussi: Étudier en France : Préambule

1. Le pays d’origine

Dans chaque pays, il y a des bourses pour aller étudier à l’étranger. Il y en a de moins en moins pour les études de premier cycle (Licence) mais on peut toujours en avoir. Il faut monter son dossier très tôt car les procédures sont longues. Avant de déposer une demande, il faut avoir une admission ou une pré-admission dans une université à l’étranger. Il est aussi conseillé de se renseigner sur les filières qui ont plus de chances. Le pays financent des études dans les domaines dont il n’ont assez de personnes qualifiées.

Chamberlain, Gabonais a eu un bourse de son pays pour venir en France faire ses etudes. Il nous livre son témoignage:

J’ai eu un moyenne de 14 au Bac, les bourses de l’etat son automatique dès que tu as 12 de moyenne. Au début, je voulais aller aux Etats Unis, mais les agents de Campus France sont passés dans mon lycée pour nous parler. J’ai choisi la France.

A lire aussi: Étudier en France : Cela vous coûte environ 13 000€ la premier année, tout compris!

2. Ministère des affaires étrangères

2.1. Bourses d’excellence Eiffel

Ce sont des bourses qui permettent une mobilité au niveau de Master et doctorat en utilisant le cadre de co-tutorat et de co- direction de thèse. Cela veut dire que l’étudiant.e a un un directeur dans son pays et un.e autre en France. Les deux collaborent pour la progression du mémoire ou de thèse et les séjours dans les deux pays facilitent la tâche. Trois domaines d’études sont jugés prioritaires : les sciences, l’économie-gestion ainsi que droit et sciences politiques. Il faut demander à son université les coopérations qui existent avec les universités françaises pour pouvoir postuler à ce programme.

2.2. La bourse Excellence-Major

Ce sont des bourses pour les étudiants non-français mais scolarisés au sein des lycées français à l’étranger. C’est en collaboration avec Agence Française pour l’Enseignement Français à l’Étranger. La durée maximale de la bourse est de cinq ans.

3. Agence française de développement

En collaboration avec certaines universités, l’Agence Française de Développement (l’AfD) finance des formations pour les jeunes cadres du secteur public et privé dans les pays du sud. Ce sont des formations universitaires et pluridisciplinaires associant économie, finance et gestion de projets visant à renforcer les compétences des porteurs de projets de développement.

4. Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique

Pour bénéficier de ces bourses basées sur des critères sociaux, il faut détenir un bac francais ou son équivalent, avoir moins de 28 ans et appartenir à une des catégories suivantes:

  • ressortissant d’un pays de l’Espace économique européen (EEE), sous certaines conditions ;

  • réfugié.e ou apatride, reconnu.e par l’Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides (OFPRA) ;

  • résidant.e en France depuis au moins deux ans et dont le foyer fiscal de rattachement est situé en France depuis au moins deux ans.

5. Les villes, les départements et les régions

En France, certaines collectivités territoriales offrent des bourses aux étudiant.e.s étrangèr.e.s. C’est une manière de se faire connaître en dehors de la France pour pouvoir vendre ses atouts. Chaque endroit à ses particularités qui peuvent lui apporter des retombés touristiques, de coopération ou d’échanges. Pour savoir où et comment postuler, il faut se rendre sur les sites des villes, des départements et des régions des la France. Vous pouvez aussi aller voir l’Alliance Française, le Centre Culturel Français ou l’Institut Français dans votre pays et ils pourront vous renseigner. Il y a aussi un Dossier Social Étudiant (DSE) à remplir en ligne.

6. Les institutions internationales, les fondations, les entreprises et les Organisations Non Gouvernementales

Certaines organisations internationales offrent des bourses pour encourager la mobilités des étudiants. Les agences onusiennes (UNESCO, OMS,…) font parties de celles qui offrents le plus de bourses. Ayant l’éducation dans ses attributions, l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO) donne une liste de bourses possible et pays par pays. Cependant, il faudra noter que la majorité de ces bourses sont pour le 3ème cycle et la recherche.

Il y a aussi l’Organisation Internationale de la Francophonie en passant par l’agence universitaire de la Francophonie. Il faut se rendre sur le site de ladite organisation pour voir les offres.

C’est le cas de Florence, Ougandaise, qui as eu une bourse de Total E&P pour continuer ses études en France.

J’étais la meilleure élève de mon lycée pendant le UACE A-levels (équivalent du Bac, ndlr). Mon père a entendu parler des la bourses Total dans un journal. Il m’a demandé de postuler. Ma passion et mes connaissances de la langue française m’ont largement distingué parmi d’autres élèves anglophones de mon pays. J’ai reçu une bourse de Total pour poursuivre mes études d’ingénieur en France.

A lire aussi: Étudier en France : Comment financer ses études? (2/3 Familles et Proches)