“Détermination, et confiance en soi, les maîtres mots pour la réussite”


Kevin KAPTOUOM

Nous nous retrouvons aujourd’hui, pour vous le portrait de Kevin KAPTOUOM qui nous parlera de son parcours académique en France en filière Actuariat, après l’obtention de son Baccalauréat au Cameroun.

Sur ses motivations pour mener des études en France

Kevin venant d’un pays francophone à pensé judicieux de poursuivre ses études en France afin de faciliter son intégration.

“C’est en classe de Seconde que j’ai commencé à y penser. J’ai opté pour la France pour 2 raisons:

- La langue, je ne souhaitais pas étudier une autre langue une année de plus avant de continuer en Licence. Donc j’ai naturellement opté pour la France.

- La qualité de l’enseignement ”

La qualité de l’enseignement supérieur en France aurait été une des raisons motivant Kevin à étudier en France."

Admission dans une école supérieure en France

Diplômé d’un baccalauréat série C obtenu au Cameroun, Kevin désire poursuivre ses études dans une filière ingénierie, mais décide alors de suivre le parcours de l’Actuariat.

“J’ai opté pour l’Actuariat qui de base était une de mes 2 options de parcours académique. J’avais souhaité initialement suivre un parcours ingénieur. Au final, l’Actuariat a été l’option la plus intéressante pour moi…

1. J’avais des connaissances en Assurance étant donné des stages effectués au cours de mon secondaire,

2. J’avais une bonne appétence avec les mathématiques

3. L’ actuariat était référencé comme un métier porteur,

4. J’ai également été captivé par les perspectives d’évolutions dans ce secteur ”

Sa connaissance dans le secteur de l’assurance a été un argument fort dans sa prise de décision, sans parler du caractère attractif de l’évolution professionnelle en actuariat.

Pour trouver son stage

Au travers son récit, Kevin nous démontre qu’il ne faut pas avoir de répit pour obtenir ce qu’on convoite. Sans ménager d’efforts, Kevin postule au quotidien en envoyant son CV à la pause entre deux cours. Il ne manque pas de postuler à la moindre notification d’offre de stage. Aussi, Kevin postule depuis son téléphone portable. Et vous, quelle est votre excuse :slight_smile: ?

“J’avais naturellement paramétré des alertes depuis les principales plateformes de recherches de stage et de jobs.

Je ne saurais me souvenir du nombre de CV que j’ai envoyé pour mon premier stage en France. Grâce à mon CV que j’avais dans mon smartphone, j’allais la possibilité de postuler dès que je recevais une alerte et même entre 2 cours."

Recherche du travail

Pour sa dernière année, Kevin acquiert de l’expérience grâce à son contrat d’alternance. L’alternance reste un très bon tremplin pour obtenir un CDI dans l’entreprise dans laquelle on effectue son apprentissage.

“Ma dernière année d’études était en alternance. Il y avait des offres dans la boîte et j’avais quelques pistes mais je souhaitais être consultant en Actuariat car pour moi, c’était l’une des façon de monter rapidement en compétences.”

“Donc j’ai postulé ailleurs et étant donné que j’avais fait 3 stages (entre ma Licence 3 et mon Master 1) plus mon alternance, j’étais sur plusieurs process de recrutement.”

Afin de mettre toutes les chances de son côté, Kevin entame les recherches de CDI quelques mois avant la fin de son Master 2. Il saisit toutes les possibilités en postulant sans retenue, d’APEC à LinkdIn. Il aura fait des réseaux sociaux son meilleur atout dans cette recherche de travail.

Il parvient donc à signer son CDI deux mois avant la fin de son alternance.

“J’ai démarré ma recherche de CDI dès décembre de l’année avant la fin de mon Master 2. J’utilisais des mots clés sur les sites connus, APEC, indeed, LinkedIn,… Google était devenu mon meilleur ami.

Exemple : cdi actuariat, actuaire cdi consultant, consultant actuaire cdi, consultant en actuariat, … J’ai signé mon CDI deux mois avant de commencer et 2 mois avant la fin de mon alternance.”

Détermination et confiance en soi sont les maîtres mots de Kevin pour des personnes en recherche d’emploi. Il garde à coeur l’aspect valorisant de ses stages et alternance complémentaires qui lui auraient permis de se réussir dans cette rude épreuve de la recherche d’emploi.

"De manière générale je pense que le travail s’apprend sur le tas. Une tête bien faite, une bonne capacité d’adaptation et de l’assurance. J’ai eu la chance d’avoir des stages et alternance très complémentaires donc c’était aussi un bon avantage”

Conseils aux jeunes en fin d’études

Kevin a quelques conseils à prodiguer en tant que grand frère aux jeunes en fin d’études et à la recherche d’emploi. De par son expérience et leçons tirées dans le processus de recherche de stages, alternances et travail, il tient donc à nous édifier sur certaines bases à acquérir et comportements à adopter pour réussir. Il nous parlera donc de la conduite à suivre lorsqu’on est encore étudiant, ensuite de celle lorsque l’on est dans le monde du travail.

“Je ne sais pas si je suis à même à donner des conseils mais bon je vais essayer.

Sur les bancs

- Reste concentré sur l’objectif qui est la réussite à ton diplôme;

- Améliore ton expression orale

- Sors de ta zone de confort

Petite anecdote : Au moment où je décide de changer de ville pour suivre une formation Actuariat après ma Licence Mathématiques et Informatique Appliquées Aux Sciences, c’est un ancien Président de l’association des camerounais du Mans que je croise dans un tgv pour Paris un jour; Suite à une scène assez particulière, nous avons commencé à discuter et c’est là où il m’explique ce qu’il fait dans la vie et je me rends compte que c’est l’actuariat et j’ai une fois profité pour poser toutes mes questions.

Arriver à destination, j’ai rédigé une lettre de motivation, je l’ai envoyé avec mon dossier de candidature, 3 mois plus tard j’étais entrain de faire un Double Master Actuariat - Finance dans la même école que lui.

En parallèle de mon Master 1, j’étais Vice-Président de l’Association des Camerounais de ma ville

En parallèle de mon Master 2, j’étais Président de l’Association des Actuaires de mon école et Président de l’Association des Camerounais de ma ville.

Je pense aussi que mes expériences en tant que Président et Vice-Président d’Associations m’ont beaucoup apporté sur l’amélioration de mon expression orale, ma confiance en moi, ma capacité à être challengé."

Si on peut retenir en quelques phrases ces conseils de Kevin, on peut noter que grosso modo, il nous invite à adopter une attitude responsable dès les bancs de l’école, de ne pas hésiter à aller de l’avant et surtout de sortir de sa zone de confort car on pourrait passer facilement à côté d’une opportunité.

" De manière générale, dès les bancs de le FAC, on doit s’entourer de bonnes personnes et ne pas hésiter à aller vers ceux qui étaient là avant nous pour avoir de bons et de vrais conseils.

Pour moi sortir de sa zone de confort, c’est aussi avoir confiance en soi. Si on fait ce qu’on a toujours fait, on aura ce que l’on a toujours eu."

Kevin nous conseil dans le monde du travail de garder cette motivation ou cette rage de réussir et d’aller plus loin. Pour lui, le développement personnel est très important car comme il l’a si bien dit, il faut développer des traits de charisme, et aussi s’entourer de personnes qui peuvent nous tirer vers le haut et nous guider.

As-tu été inspiré par le parcours de Kevin KAPTOUOM? Que pense-tu de ses conseils? Exprime toi maintenant à ton tour en commentaires.

A lire aussi : “Se servir de chaque obstacle comme un tremplin”

Charles Tchana
avec la collaboration de

Efuet. Atem,
Fondateur, CEO
World like Home

About World like Home

World like Home accompagne les étudiants étrangers dans leurs projets d’études en France. Pour en savoir plus: https://www.world-like-home.com/

3 Likes

Bonjour. J’aimerais connaître l’université qu’a frequentée Monsieur Kevin.

2 Likes

Salut @Kelcie

Le Mans Université

1 Like

Je vous recommande de lire attentivement cette biographie. :ok_hand:t5:

2 Likes