Comment les étudiants vivent-ils le confinement, Covid 19?

10 étudiants ont acceptés de répondre à nos questions pour nous parler de leur quotidien en période de confinement. Ils sont en formation CCA (Cabin Crew Attestation) avec Aeroschool, en licence de droit à l’université du Mans, étudiant-ingénieurs à l’ENSIM, ESGT et à l’ISMANS groupe CESI, en mathématiques à l’université d’Angers ou encore en formation d’hôtellerie à Ste-Catherine.

Linda, formation de CCA avec Aeroschool
Pauline L3 droit à l’université du Mans
Dominique, ENSIM, j’ai suivi une formation d’ingénieur informaticien
Je m’appelle Marie Michèle, je suis en formation en école d’ingénieur en deuxième année dans le domaine des matériaux.
Donat, Université d’Angers
Maëlly, élève de L1 droit
Cedric, en 4e année à l’Ensim option ASTRE
Kevin, Acoustique (Le Mans)
Je m’appelle Ritana, je suis en 1ère année de formation hôtellerie à ste Catherine.
Je m’appelle Joviale, je fréquente à l’école Supérieure des géomètres et topographes, 1ere année cycle d’ingénieur

À la question de savoir comment ils vivaient le confinement, pour certaines c’est difficile, la baisse de morale, difficultés à rester concentré, la peur, le stress et l’angoisse. Pour d’autres, c’est plutôt bien avec la musique et en famille.

Linda : Je révise mes prérequis
Pauline: Plutôt bien mais parfois baisse de morale.
Dominique: Je le vis plus tôt bien. Entre télétravail et musique j’ai de quoi m’occuper l’esprit avant de retourner sur les réseaux pour être submergé de toutes ces informations à propos du covid-19 que tout le monde partage en longueur de journée.
Marie Michèle: Le confinement n’est pas très simple à vivre pour moi,surtout que je suis à des kilomètres de ma famille et donc je vis seul dans mon appartement. C’est vrai que je ne suis pas mal occupée avec les devoirs en ligne mais au bout d’un certain temps je n’arrive plus à me concentrer et je ressens le besoin de m’évader. D’un autre côté, je suis consciente que j’ai une chance incroyable d’être toujours en vie. Donc, j’essaie de rester positive face à cette situation et espère qu’elle s’améliorera assez rapidement.
Donat: C’est difficile
Maëlly : Plutôt mal car je n’arrive pas à suivre correctement mes études et mes amis, mes proches me manquent énormément.
Cedric: Très bien
Kevin: Bien.
Ritana : Je vis très durement le confinement, la peur, le stress et l’angoisse m’envahissent et l’enfermement à la maison se fait long.
Joviale : Au début mal, vu que je vivais seule dans mon 9 mètre carré au Crous, mais maintenant je le vis bien vu que je suis à présent en famille.

Spécifiquement sur le télétravail, nous avons voulu savoir si tout le monde faisait le télétravail en groupe ou individuellement. Pour certaines personnes, c’est le moment propice pour avancer sur des projets personnels.


Les étudiants brestois en résidence universitaire vivent plutôt bien leur confinement. (Photo d’illustration Claude Prigent / Le Télégramme)

Est-ce que tu continues à travailler (à distance, en groupe ou individuellement) ?

Linda: Non
Pauline: Oui mais plus difficilement que d’habitude. Toute seule, certains profs nous envoient des cours.
Dominique: Oui, télétravail pour mon entreprise où j’effectue mon stage de fin d’études. Je suis chez moi donc proche de mon matériel pour bosser le son et aussi c’est le moment idéal pour avancer sur quelques projets personnels
Marie Michèle: Oui je fais de mon mieux pour continuer à travailler à distance et individuellement mais comme je l’ai dit précédemment, ce n’est pas facile pour moi de rester concentré longtemps.
Donat: Oui à distance et individuellement.
Maëlly : Oui j’essaie, cependant je n’ai pas forcément les outils informatiques adaptés.
Cedric: Je travaille à distance dans le cadre des cours avec toute ma classe de manière naturelle avec les outils adaptés.
Kevin: À distance, en groupe et individuellement.
Ritana : A distance puisque mes profs m’envoient mes leçons par mail.
Joviale : la première semaine pas du tout, j’étais chez moi mais maintenant je travaille régulièrement individuellement avec les cours et les TD envoyés par les profs.

Les difficultés dans la vie ne manquent jamais, rassures-toi déjà. Nous avons demandé aux étudiants de nous dire quelles sont les difficultés qu’ils rencontrent en cette période de confinement: des connexions internet qui déconnent tout le temps, le manque de motivation et de concentration, pas de nouvelle de certains profs, trop de spams sur Whatsapp, des commerces fermés, une privation des libertés, obligation de cuisiner chez soi… la liste est longue!

Quelles sont les difficultés, liées au confinement que tu rencontres en tant qu’étudiant ?

Linda: Pas d’ e-Learning pour ma formation
Pauline: Nous n’avons pas encore de nouvelles de tous nos profs, et certains nous envoient juste des cours sans autre précision. Nous ne savons pas si les partiels prévus dans 4 semaines auront lieu. Et difficile de travailler chez soi quand toute la famille est là… Pas facile d’avoir un bon rythme de travail.
Dominique: Obligé de faire à manger tout le temps hahaha, j’aimais bien me restaurer hors de chez moi quand j’avais la flemme de faire à manger.
Marie Michèle: La solitude, le manque de concentration et de motivation pour mes devoirs
Donat: Suivre les cours à distance, et travailler chez soi.
Maëlly : Je n’ai pas le matériel nécessaire adapté (ordinateur très vieux et connexion wifi instable). De plus, avec ma famille à la maison, difficile de se concentrer.
Cedric: Certainement le manque de contact physique et d’exercice.
Kevin: Pas le droit de sortir, pas le droit d’aller chez les autres, pas le droit de voir les autres, commerces fermés. Conversations WhatsApp spammées.
Ritana : La difficulté si je m’ennuie trop, le manque de liberté et ne pas trouver d’occupations.
Joviale : quand j’étais chez moi je n’ouvrais pas du tout le cahier car vraiment je me sentais emprisonnée et je préférais chercher des distractions pour oublier cette sensation plutôt que de réviser mais maintenant vu que j’ai des personnes autour de moi en famille et que la maison est assez grande je ne me sens plus emprisonnée et je révise régulièrement pour me remettre à jour.

Concrètement, pour beaucoup d’étudiants, leur quotidien a basculé drastiquement, surtout ceux qui avaient l’habitude de faire beaucoup des choses, “on a l’impression que l’on n’avance pas”, nous disent-ils, ils ont perdu la notion du temps, le contact avec les autres perdus, une vie sociale qui devient du jour au lendemain une vie d’enfermement et de peur… Tandis que pour d’autres, il n’y a pas eu de grands changements.

Comment ta vie quotidienne a t-elle basculé ?

Linda: Aucun changement
Pauline: J’avais l’habitude de faire beaucoup beaucoup de choses à côté de mes cours et tout s’est arrêté.
Dominique: Ma vie quotidienne n’a pas basculé, y’a pas une énorme différence entre mon quotidien et ce confinement.
Marie Michèle: Bien évidemment, je ne fais plus de sorties avec mes amis, je ne fais plus de sport en salle, je suis moins active, j’ai moins de motivation pour mes devoirs
Donat: Le fait de rester à la maison tout le temps on a l’impression que l’on n’avance pas.
Maëlly : Plutôt mal car je bouge moins donc mon hygiène de vie est mauvaise.
Cedric: Drastiquement. J’étais quelqu’un d’ultra porté vers le contact avec les autres. Et j’étais rarement chez moi. Donc c’est une nouvelle façon d’appréhender la vie sociale.
Kevin: Mon quotidien n’a pas basculé.
Ritana : Ma vie est passée de vie sociale et cours, à enferment et peur.
Joviale :je ne vais plus à l’école du lundi au vendredi, je ne peux plus aller dans des boites de nuit, ni à l’église le dimanche, ni pratiquer mon karaté samedi.

L’homme est un être avec l’instinct de survie, placer dans des conditions extrêmement difficiles, il est capable de trouver des solutions pour continuer à vivre. Des étudiants nous disent qu’ils lisent beaucoup, regardent les films, appellent des grand-parents, écoutent de la radio, apprennent des pas de danse ou encore simplement jouent avec les enfants. Les restos et les chaînes de fast-food sont presque tous fermés, c’est le moment propice d’apprendre à cuisiner :wink:


@camerdish

Que fais-tu pour occuper tes journées mis à part travailler tes leçons (lecture, quelle livre ? quel film ou série regardes-tu dans ce cas) ?

Linda: Netflix, de tout
Pauline: Je passe beaucoup de temps par jour à mon bureau pour travailler ou essayer de travailler. Sinon j’ai beaucoup de discussions de groupe avec des amis (messenger, whatsapp…). J’essaie de prendre le temps de faire ce que je ne fais pas d’habitude : lire (roman, encyclique…) ou appelle des vieilles copines dont je n’ai pas eu de nouvelles depuis longtemps. On appelle aussi souvent les grand-parents.
Dominique: Musique
Marie Michèle: Je regarde des films d’action, je fais des jeux vidéos
Donat: Je regarde des documentaires, suis les informations.
Maëlly : Je fais beaucoup de musique et je fais du rangement.
Cedric: Beaucoup de lecture. Les essais de Platon notamment Gorgias, République. Mais également ma bible et des livres sur la foi chrétienne.
Kevin: Jeu video, cuisine, ménage.
Ritana : J’écoute la station NRJ que j’adore, je prends soin de moi et fais un tour sur les réseaux sociaux et je fais un peu de ménage aussi.
Joviale :je joue avec mes petit-neveux quand je le peux, je fais du sport vu qu’il y a un tapis de course, de la cuisine et aussi j’apprends des pas de danse

En cette période de confinement, de détresse et d’angoisse, nous avons demandé aux étudiants de donner quelques mots d’encouragements à leurs amis, ceux qui rencontrent des difficultés : Courage, soyez patients et voyez ce temps comme un cadeau qu’il faut utiliser à bon escient pour tes projets personnels… c’est juste une mauvaise passe qui ne va pas durer longtemps !

Un mot à ceux qui s’inquiètent et/ou aux étudiants qui rencontrent des difficultés?

Linda: Courage, j’espère que c’est bientôt fini
Pauline: On espère que ça ne va pas durer longtemps et il faut essayer de voir ce temps comme un cadeau (dans la mesure du possible)
Dominique: C’est le moment d’avancer sur ses projets personnels, si vous n’en n’avez pas vous pouvez combler vos lacunes scolaires avec des formations en ligne. Il y a plein de sites qui proposent des cours sur des disciplines variées. Dites vous bien que cette mauvaise période va passer, pour ceux qui vont rester chez eux et pas mourir du Covid-19 bien sûr. Et à la fin il faudra une valeur ajoutée, qu’elle soit spirituelle, morale ou intellectuelle.
Marie Michèle: Soyez patients et courageux, tout cela prendra fin à un moment donné, et soyez conscient de la chance que vous avez d’être en vie malgré tout.
Donat: C’est difficile mais il faut tenir en espérant que ça finisse vite ce confinement.
Maëlly : Courage à vous et tenez bon, ce n’est qu’une mauvaise passe.
Cedric: Il faut se poser des questions qui ont une portée non-éphémère. Investir son temps plutôt que de le gaspiller ou même l’utiliser.
Kevin: Tout va bien se passer.
Ritana : Ensemble, si nous nous unissons dans la force, respectons parfaitement les règles imposées par le gouvernement par rapport au confinement alors nous ferons fuir plus vite cette épidémie.
Joviale : chercher à pouvoir être en contact avec les proches que vous aimez pour pouvoir se changer les idées.

Avant de nous quitter, certains ont voulu nous laisser un dernier mot, “restez chez vous”, et pour celui qui se demande quoi faire, tu peux découvrir une jeune pousse, l’artiste musicien « Lehess », qui envoie des bons sons via sa chaîne Youtube ci-dessous.

Pauline: Non à part : restez chez vous !
Dominique: Abonnez-vous a ma chaîne you tube, j’envoie du bon son de temps en temps.

Maëlly : Merci à vous pour m’avoir proposé ce questionnaire.
Cedric: Bon confinement à tous.
Kevin: Tout cela est exagéré.
Ritana : Plus nous prendrons les règles au sérieux et plus la guerre sera terminée.

Et toi, comment vis tu le confinement? Partage tes astuces, conseils et quelques mots d’encouragement en commentaires ci-dessous.

Efuet. And. Atem
Président-Fondateur, CEO
World like Home

About World like Home
World like Home accompagne les étudiants étrangers dans leurs projets d’études en France. Pour en savoir plus: https://www.world-like-home.com/

A lire aussi : COVID-19: Les étudiants (étrangers) doublement confinés

1 Like